En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Code de déontologie suivi par Anne Maillard psychopraticienne à Salon de Provence

Anne Maillard psychopraticienne anciennement (psychothérapeute) à Salon de Provence se réfère au Code de déontologie du SNP Psy.
 
OBLIGATIONS GÉNÉRALES du Praticien en psychothérapie.
Art. 1.1 - Formation professionnelle.
Le praticien en psychothérapie a une formation professionnelle approfondie théorique et pratique apte à créer une compétence de praticien.
Art. 1.2 - Processus thérapeutique personnel
Il est passé lui-même par un processus psychothérapeutique approfondi. Cette démarche personnelle est distincte de sa formation, bien qu’elle y participe fondamentalement.
Art. 1.3 - Formation continue
Sa formation et son développement personnel doivent faire l’objet d’une constante régénération tout au long de sa carrière.
Art. 1.4 - Contrôle et supervision
Le praticien en psychothérapie se maintient dans un système de supervision ou de contrôle de sa pratique par un tiers qualifié.
Art. 1.5 - Indépendance professionnelle
Le praticien en psychothérapie ne doit pas accepter des conditions de travail qui porteraient atteinte à son indépendance professionnelle et, notamment, qui l’empêcherait d’appliquer les principes déontologiques énoncés ici.
Art. 1.6 - Attitude de réserve
Le praticien en psychothérapie, conscient de son pouvoir, s’engage à une attitude de réserve. Il prend garde aux conséquences directes ou indirectes de ses interventions et, entre autres, à l’utilisation qui pourrait en être faite par des tiers.
Art. 1.7 - Information sur son exercice
Toute information du public (articles, publications, émissions radio ou télédiffusées, enseignes, annonces payantes, conférences, documents pédagogiques etc...) doit être faite dans une position de réserve et de décence sur la personnalité du praticien en psychothérapie, sur la nature des soins qu’il fournit et sur les résultats escomptés de la psychothérapie.
Le praticien en psychothérapie n’utilisera pas ses clients à des fins médiatiques.
Art. 1.8 - Appartenance au syndicat
Seuls les membres titulaires peuvent se prévaloir de leur appartenance au syndicat.

Plus d'informations sur les devoirs du praticien en psychothérapie sur www.snppsy.org